Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Acteur clé de la Silver économie, la jeune start-up de Joaquim TAVARES propose un accompagnement personnalisé aux seniors en quête d’un habitat ergonomique et fonctionnel qui répond à leurs attentes. Une offre de service spécifique s’ajoutera aux quatre formules standards déjà commercialisées par cette plateforme multimédia et interactive. Offre dont bénéficieront désormais en exclusivité les sociétaires de l’assureur mutualiste régional après la mise en exergue de ce partenariat novateur. Dès le second trimestre, la formule validée par Vincent COUSIN, directeur financier de GROUPAMA Paris Val de Loire et Jacques BLANCHOT, directeur d’établissement de l’Yonne, gagnera du terrain et s’étendra sur les treize autres départements que compte la Caisse régionale de ce professionnel de l’assurance et de la prévoyance…

JOIGNY : Soutenue par l’antenne régionale de BPI France en Bourgogne Franche-Comté, la jeune start-up native du 05 juillet 2016 jouit déjà d’un gage de sérieux et de qualité auprès des établissements visités.

A l’aide de sa plateforme collaborative et surtout comparative du logement senior, PAPYHAPPY (la bien-nommée) ne cesse de progresser, employant une équipe de huit collaborateurs. Plébiscitée en 2017 (Silver Show et AG2R La Mondiale), l’entreprise dirigée par Joaquim TAVARES, un entrepreneur visionnaire, a étendu depuis ses services à l’accompagnement personnalisé.

Outre son territoire de prédilection, la structure de Joigny accompagne les familles et les seniors en quête d’un logement propre à leurs besoins en Bretagne et en région Provence Alpes Côte d’Azur.

Or, cette nécessité de décliner une prise en charge qualitative des seniors en France, notamment au niveau de l’habitat, a fait tilt dans les esprits du futur partenaire mutualiste. Une idée a germé. Créer une offre exclusive destinée aux sociétaires de GROUPAMA Paris Val de Loire, soit un vivier de 300 000 personnes.

Un partenariat qui s’élargira aux 14 départements sous influence de GROUPAMA Paris Val de Loire…

Il n’en fallait pas davantage pour que les deux enseignes unissent leurs atouts et leurs compétences dans ce concept les associant. Partageant les mêmes valeurs de proximité et d’engagement, Vincent COUSIN, Jacques BLANCHOT et Joaquim TAVARES prenaient la judicieuse initiative de parapher la convention de partenariat officialisant leur accord.

« Nous nous engageons à apporter notre soutien aux familles et aux seniors, explique Jacques BLANCHOT, et de les guider dans leur choix afin de leur permettre de trouver la résidence idéale… ».

La première des neuf entités régionales de l’assureur mutualiste dont l’ancrage est au cœur des territoires, a donc entériné ce processus collaboratif le 05 février dernier.

Mais, ce partenariat insolite devrait très vite se déployer à l’ensemble des autres départements de la caisse régionale qui comprend des territoires à forte densité comme ceux de l’Ile de France dont Paris mais aussi le Loiret, le Loir et Cher, l’Oise ou la Somme.

Un accès direct à la prise de rendez-vous avec son conseiller financier, nous en avons tous rêvé ! Etre libre de pouvoir sélectionner à notre guise les plages horaires et les dates qui nous intéressent pour formuler les contours de cet entretien est l’un des vecteurs essentiels de cette proactivité renforcée que viennent de mettre en exergue les services commerciaux de l’établissement bancaire régional. Le concept « Faisons connaissance…» justifie amplement son nom de baptême. Il apporte des réponses concrètes et abouties aux attentes de la clientèle de particuliers et de professionnels en optimisant la communication. Un atout majeur dans toute politique commerciale qu’il est indispensable de ne jamais oublier…

AUXERRE : La qualité des services et des prestations demeure la mère de toutes les batailles engagées sur le front office par les experts en marketing de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté en cette année 2018.

Même si depuis 2015, l’établissement bancaire suit de manière systématique, et après chaque rendez-vous, les desiderata de ses clients en leur adressant des questionnaires par voie électronique. Le satisfecit de ces derniers reste l’argument majeur pour le staff directionnel afin de connaître l’indice de satisfaction et de mesurer la qualité des services après chacune des interventions d’un professionnel.

Privilégier l’accès direct avec son conseiller financier…

Alors qu’elle entreprend une démarche de labellisation en ce sens, arguant de son professionnalisme, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté crée ce dispositif novateur, incitant le client à en savoir davantage sur ses partenaires. Notamment dans le cas précis où le conseiller financier traditionnel passerait la main à un nouvel interlocuteur qui assurera ensuite le suivi des affaires courantes.

« En fait, explique Laurent GUEIT, directeur régional de l’établissement dans l’Yonne, le client reçoit une information envoyée par e-mail ou par courrier ainsi que par SMS afin d’accéder directement sur la plateforme interface « Faisons connaissance…». Il y arrive par le biais du lien précédemment adressé ou en flashant le QR code intégré au courrier. Cet accès direct à la prise de rendez-vous est entièrement géré par le client qui en choisit ses propres modalités en fonction de son emploi du temps et de ses contraintes. Il bénéficie d’un accès sur l’agenda de son conseiller : ce qui est proprement révolutionnaire ! In fine, l’ancien conseiller financier préviendra de son départ en informant la clientèle de la venue de son remplaçant avec un rendez-vous déjà suscité à la clé… ».

Un dispositif fonctionnel depuis le 01er février…

Bref, un gain de temps appréciable pour les deux parties qui ont hâte de se rapprocher pour mieux transformer l’essai de leur coopération consensuelle.

« L’intérêt de ce nouveau mode de communication est de pouvoir transmettre les coordonnées du conseiller au client, précise Laurent GUEIT, ce dernier récupère l’e-mail et le numéro de ligne directe permettant ainsi à terme de mieux planifier les rendez-vous nécessaires pour développer les relations commerciales induites ».

Ce concept est accessible depuis le 01er février aux clients de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté depuis l’offre « Cyberplus » et son application mobile consultable sur Iphone et Androïd.

En outre, comme l’explicite le directeur de l’établissement dans l’Yonne, les rendez-vous virtuels via le multimédia et le téléphone continuent de progresser. « Par exemple, insiste Laurent GUEIT, un acquéreur d’un bien immobilier peut aisément concevoir son dossier de prêts sans même se déplacer dans l’une de nos vingt-trois agences départementales… ».

Précurseur avec le concept « SIMPLIMO », la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté récupère grâce à cet outil incitatif beaucoup de contacts de clients qui évoluent sur d’autres zones géographiques, parfois éloignées de sa zone de chalandise habituelle.

Les salariés auxerrois ainsi que les administrateurs de l’assureur mutualiste régional ont entamé la nouvelle année par une découverte des notions pédagogiques relatives au secourisme. Une approche citoyenne importante aux yeux de ses dirigeants qui sera progressivement proposée à la totalité des collaborateurs du groupe sur le département de l’Yonne…

AUXERRE : Il y a quelques jours, le siège de la direction départementale de GROUPAMA Paris Val de Loire à Auxerre a été le théâtre de la première formation, déclinée en ces lieux par les sapeurs-pompiers de l’Yonne.

A l’aide de mannequins, le personnel a pu tester ses aptitudes à reproduire les exercices de réanimation sous le regard avisé des professionnels.

Après avoir bénéficié de recommandations théoriques, chacun des collaborateurs et des administrateurs de l’établissement auxerrois s’exercera aux « gestes qui sauvent », un Ba.ba indispensable à maîtriser, y compris dans la sphère de l’entreprise, et qui peut s’avérer fort utile en cas de problème de santé ou de traumatisme inopiné.

Le personnel de l’établissement a pu bénéficier de ces séances instructives dans le cadre du nouveau partenariat qui a été instauré avec les représentants du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

L’initiative ayant séduit Philippe RENOUX, président de la fédération départementale de GROUPAMA Paris Val de Loire et Jacques BLANCHOT, directeur d’établissement, ce concept sera étendu dès cette année à l’ensemble des dix caisses locales que compte l’assureur mutualiste sur le territoire de l’Yonne.

Profitant de l’opportunité d’être accueilli dans les nouvelles infrastructures de la société d’assurance et de prévoyance, les sapeurs-pompiers de l’Yonne s’étaient réunis quelques jours auparavant lors d’une conférence autour de la thématique du volontariat afin de susciter de nouvelles vocations. A travers moult exemples, les fonctionnaires territoriaux ont pu présenter leurs différentes missions auprès de jeunes gens, interpellés par la démarché. Peut-être de futures recrues ?

Le réseau des établissements bancaires de la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté a reconduit sa convention de partenariat avec les Chambres de Métiers et de l’Artisanat interdépartementales de notre contrée la semaine dernière à Dole (Jura). Il en découle une feuille de route très structurée visant à poursuivre le soutien de la banque en faveur des initiatives de création d’entreprise, de développement économique via l’innovation ainsi que de leur promotion.

DOLE (39) : C’est au terme d’une réunion de travail regroupant les responsables des chambres consulaires des huit départements que comptent la Bourgogne Franche-Comté qu’a eu lieu le renouvellement de ce partenariat.

Emmanuel POYEN, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Bourgogne, Julien CAMPAGNE, directeur du développement de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, Michel CHAMOUTON, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Franche-Comté et Frédéric REPIQUET, directeur régional adjoint de l’établissement bancaire se sont assis à la même table pour apposer leurs signatures sur la liasse de documents officialisant la teneur de cet engagement.

Conscientes de leur synergie, les parties ont décidé de s’engager sur une période de cinq années. Une durée idéale pour développer les axes promotionnels favorables à l’artisanat.

Un secteur porteur d’emplois mais aussi d’insertion professionnelle…

Filière économique de pointe dans l’Hexagone, l’artisanat représente 50 592 entreprises pour la seule région Bourgogne Franche-Comté. Au 31 décembre 2016, le secteur employait 86 856 salariés. Soit un salarié sur huit du secteur privé qui exerce son savoir-faire au sein d’une entité professionnelle artisanale.

Interpellés par l’énoncé de ces statistiques encourageantes, les dirigeants du groupe bancaire confortent ainsi leur soutien en proposant plusieurs axes de partenariat. L’aide à la création d’entreprise constitue l’une des principales priorités de ce plan d’action. Mais, les responsables bancaires iront encore plus loin dans leurs interventions en facilitant le développement du réseautage à travers l’animation de réunions issues du club des chefs d’entreprise, la sensibilisation aux manifestations promotionnelles à l’instar de « Talents d’Artisan » (5 000 visiteurs l’année dernière) ou encore l’événementiel « Artisans au grand cours » qui aura réuni 10 000 visiteurs en 2017.

Rappelons que chaque année, la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté organise en étroite osmose avec les chambres consulaires le Prix « Stars & Métiers », une animation de belle envergure qui récompense les talents des entrepreneurs par zone départementale.

Une progression de + 8 % ces cinq dernières années…

Le nombre d’entreprises artisanales ne cesse de progresser depuis 2010. Rien qu’au cours de 2016, il s’est créé près de 5 500 entreprises sur notre territoire régional ; un chiffre positif qu’il est nécessaire d’ajouter aux 540 reprises de société.

Par secteurs, les entreprises artisanales se répartissent de la manière suivante : 39 % exercent leurs activités dans le domaine du bâtiment, 31 % dans les services, 17 % dans la production et 12 % sur la filière de l’alimentation.

Le soutien de la transmission reprise d’entreprise représente un vecteur clé de ce plan d’action entériné par ce renouvellement de convention. Quant à l’apprentissage, il a accueilli 7 665 personnes au sein des entreprises en 2016.

Aujourd’hui, parmi les enjeux fondamentaux de la corporation, il est nécessaire de gérer les départs massifs à la retraite des dirigeants d’entreprise mais aussi le renouvellement des effectifs. Quant à l’adaptabilité vers les nouveaux marchés, elle nécessite des connaissances accrues en matière d’utilisation du numérique et doit prendre en compte le vieillissement de la population. La transition énergétique constitue l’autre volet de ces priorités vers lesquelles les artisans doivent s’immerger dorénavant…

Chaque année, l’établissement bancaire régional récompense deux structures associatives par département dans le cadre de ce challenge incitatif et promotionnel. Un jury composé d’une dizaine de personnes s’est réuni il y a peu dans les locaux du CIFA de l’Yonne à Auxerre pour y étudier la pertinence et l’originalité de six dossiers en lice. Des candidatures éclectiques émanant d’associations qui étaient en phase avec des projets éducatifs, solidaires, culturels, environnementaux, sportifs ou patrimoniaux. Respectant ainsi le cahier des charges initial de ce concours dont la réalisation, le lancement et le développement des projets doivent s’effectuer impérativement sur le territoire de l’Yonne…

AUXERRE : Directeur du centre interprofessionnel de formation par l’apprentissage d’Auxerre, le fameux CIFA, Marcel FONTBONNE a exprimé son entière satisfaction à l’accueil des membres du jury de ces Prix Initiatives Associations 2018 qui allaient délibérer avec sérieux et convivialité au cours de la matinée dans son établissement.

Profitant de la visite de cette petite délégation, choisie par les instances départementales de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté de l’Yonne organisatrice de ces trophées annuels, le responsable du centre pédagogique rappelait dans ses propos introductifs le positionnement sociétal du CIFA. Une association à part entière comme il devait le souligner…

Puis, le directeur d’établissement de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté de l’Yonne, Laurent GUEIT qui était accompagné de son adjoint Mickaël BOUTEILLER et de Sylvette HENRY TREMOUILLES, assistante de direction, exposa longuement les vertueux principes de ce challenge apparu en 2006, porté par la Fondation d’entreprise Bourgogne Franche-Comté.

« Le Kiosque à Baptiste » : l’un des deux vainqueurs de 2017…

Chacun se souvient encore de la désignation l’année dernière de la structure lauréate, « Le Kiosque à Baptiste » qui avait ému le jury de l’époque. Celle-ci, fondée en mémoire de ce jeune homme d’une vingtaine d’années, féru de musique et passionné de heavy métal, qui avait trouvé la mort dans de tragiques circonstances dans l’enfer du Bataclan, avait glané l’un des deux accessits qualificatifs à la sélection régionale.

Sensibilisés par la démarche insolite de cette association, ériger un kiosque à musique en mémoire de ce garçon natif de Tonnerre, les membres du jury n’avaient pas hésité à accorder leurs suffrages à ce dossier. A l’instar de la seconde proposition, initiée par une association de la petite commune de CORNANT, au nord de l’Yonne, qui avait pris l’initiative, sur un tout autre registre, de replanter des ceps de vigne sur des terrains avoisinants.

Six dossiers de candidature en pôle-position…

Cette année, six dossiers de candidature se présentaient sur la ligne de départ de ce challenge départemental mettant en exergue les associations qui s’engagent sur leur territoire. Présentant des caractéristiques diverses et variées quant à leur contenu. Tour à tour, les membres du jury analysaient scrupuleusement chacune des présentations détaillées faites par les représentants de l’établissement bancaire. Annotant leurs avis critiques sur des grilles scoring prévues à cet effet et apportant leurs commentaires au terme de ces études.

A l’issue de ces tours de table, trois dossiers furent retenus par le jury. Il faudra néanmoins patienter  encore quelques jours, et après la validation officielle régionale, pour connaître lors de la remise des prix les noms des heureux lauréats 2018.

Ces derniers recevront un subside de mille euros, une somme servant à la concrétisation de leurs projets. Parallèlement, les sociétaires de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté désigneront dans les jours à venir le Prix Coup de Cœur 2018, octroyant ainsi une seconde enveloppe de 3 000 euros au vainqueur. En espérant que les associations de l’Yonne tirent leur épingle dans ce futur combat les opposant aux neuf représentants des autres départements de la région, plus ceux du Pays de l’Ain.

Page 1 sur 4
Bannière droite accueil