Une mise au vert salvatrice pour bien préparer la rentrée scolaire : les enfants raffolent des « colos apprenantes »…

« La fédération nationale des PEP (Pupille de l’enseignement public) a jeté son dévolu cet été sur le remarquable site équestre FORMANOIR du Domaine du Grand Palteau pour y déployer le dispositif des « colos apprenantes », concept financé par l’Etat et les collectivités. L’endroit accueille en permanence et dans le respect des consignes sanitaires des enfants de quartiers populaires et des milieux ruraux. D’Ile-de-France et de l’Yonne… ». « La fédération nationale des PEP (Pupille de l’enseignement public) a jeté son dévolu cet été sur le remarquable site équestre FORMANOIR du Domaine du Grand Palteau pour y déployer le dispositif des « colos apprenantes », concept financé par l’Etat et les collectivités. L’endroit accueille en permanence et dans le respect des consignes sanitaires des enfants de quartiers populaires et des milieux ruraux. D’Ile-de-France et de l’Yonne… ». Crédit photos : Thierry BRET.

Déclinées avec le support de la présence animale, les activités ludiques et pédagogiques dispensées dans le centre équestre de FORMANOIR intègre le programme des « Colos Apprenantes ». Un subtil cocktail éducatif et ludique voulu par l’Etat afin de préparer les enfants à mieux appréhender la future rentrée scolaire. Préfet de l’Yonne, Henri PREVOST s’est rendu sur place pour y rencontrer les organisateurs de ces séjours et leur rendre hommage…

ARMEAU : Ici, les ordinateurs sont à proscrire et ne sont pas les bienvenues. Leur présence se justifie uniquement pour la rédaction des éléments informatifs qui alimentent le blog quotidien tenu par de jeunes vacanciers en villégiature.

Ce n’est pas par manque de connexion. Non ! Ce serait plutôt par désir de vivre en toute liberté la relation à l’autre, les contraintes technologiques en moins. Et de surcroît cette envie inéluctable de profiter pleinement de la nature.

Environnante, elle couvre un domaine de plus de vingt hectares. Des prés, des bois, des espaces clos où l’on peut s’ébattre en toute quiétude et en parfaite impunité sans déranger qui que ce soit. A défaut peut-être d’un voisin un peu trop grincheux à l’écoute des cris joyeux d’enfants qui jouent sur les pelouses.

Ce petit paradis se nomme FORMANOIR. Il accueille la jeunesse des quartiers populaires de la région parisienne et ceux des milieux ruraux en période estivale, créant ainsi un merveilleux brassage aux accents de sincérité et de découverte. Une osmose unique que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Implanté dans le Domaine du Grand Palteau, le site a été choisi par l’une des associations nationales agrémentée qui déploie à travers l’Hexagone le principe vertueux des colonies apprenantes.

C’est le fameux programme ludique et pédagogique qui est défendu bec et ongles par le ministre de l’Education et de la Jeunesse, Jean-Michel BLANQUER. Le concept concerne à ce jour plus de 250 000 enfants dans le pays.

 

 

Un moyen de sortir les centres équestres de l’ornière après la crise…

 

Aussi, il n’y avait rien d’étonnant à suivre les pas du préfet de l’Yonne Henri PREVOST, venu soutenir l’initiative ministérielle en ces murs ce mardi 21 juillet après-midi.

Le représentant de l’Etat était accompagné de responsables de la Direction départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).

Propriétaire des lieux, l’entrepreneur Olivier BERTHON (Poneys des Quatre Saisons), pygmalion de l’activité équestre de ce territoire, l’attendait. Marquant ainsi le prolongement d’une précédente rencontre organisée au centre équestre et circassien COCICO chez Charles GOMME il y a quelques semaines où les deux hommes s’étaient déjà longuement entretenus sur le devenir de la filière en proie à une crise majeure durant la période de confinement.

 

 

Chef de projet des politiques éducatives vacances et loisirs au sein de la fédération nationale des PEP (Pupille de l’enseignement public), Laurence PLANES CARY aborda, quant à elle, la thématique du jour (les colos apprenantes) à grand renfort de détails sur le mode opératoire décliné dans ce centre équestre du JOVINIEN.

La centaine d’enfants sur place dont 43 jeunes franciliens en provenance de Créteil partage son emploi du temps entre des activités liées aux équidés (le site héberge en permanence plus de cent-vingt chevaux et poneys), la natation ou le parcours acro-branches.

 

 

La semaine idéale pour bien préparer sa future rentrée…

 

A raison de deux heures de cours journaliers, effectués dans une petite salle faisant office d’école, les têtes brunes et blondes reçoivent un enseignement où sont dispensés des ateliers d’écriture, de travaux manuels, d’histoire, de sciences naturelles ou de découvertes équestres.

L’éducation physique avec la pratique du sport en extérieur complète ce copieux cocktail dont profitent ces jeunes gens âgés de 6 à 11 ans immergés sur ce site du lundi au vendredi.

Bref : ce séjour à la campagne correspond à la semaine idéale pour assurer une remise en main afin de préparer convenablement la prochaine rentrée scolaire après cette très longue période de confinement.

Le plus souvent gratuit pour les familles, le concept est soutenu financièrement par l’Etat et les collectivités locales qui en facilitent la réalisation en milieu rural. Une initiative nécessaire à bien des égards de l’avis de tous les acteurs présents lors de cette visite de découverte…

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil