Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Le module « Montez votre boîte ! » s’est posé dans la capitale de l’Yonne ce vendredi 08 décembre au matin, en réunissant une quinzaine de partenaires institutionnels et consulaires du Crédit agricole Champagne Bourgogne à l’écoute des futurs créateurs/repreneurs d’entreprise du bassin d’Auxerre. Le rythme de ces rendez-vous n’est pas encore arrêté de manière définitive. Mais, d’autres initiatives seront réitérées au cours du prochain semestre dans le département…

AUXERRE : Dès potron-minet ce vendredi 08 décembre, les plus courageux et téméraires des porteurs de projets d’entreprise se sont précipités malgré un froid humide dans une arrière-salle, mise à la disposition des organisateurs, par la Brasserie La RENAISSANCE.

Ils ont pu bénéficier des précieux conseils de partenaires consulaires et institutionnels qui travaillent au quotidien avec les collaborateurs du Crédit agricole Champagne Bourgogne, réunis à cette occasion, dans le cadre de ce nouveau cycle des « Cafés de la Création ».

Cette première rencontre avec les futurs créateurs et repreneurs d’entreprise du bassin auxerrois aura permis à ses participants de profiter des consignes d’usage devant conforter le lancement de leur projet.

Experts-comptables, avocats, notaires, juristes mais aussi membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne ou de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat occupaient chacun une table, qui facilitait ainsi les échanges directs avec leurs interlocuteurs avides de renseignements précis.

Accueillis par deux des acteurs de l’établissement bancaire régional, Etienne BERGERE, coordinateur Innovation et RSE ainsi que son collègue, Anthony SISTERNAS, directeur des agences du Grand Auxerrois, les porteurs de projets ont eu tout le loisir de pouvoir s’entretenir avec les incontournables spécialistes de l’entreprise au cours de cette matinée instructive.

Initiative nouvelle ayant déjà été mise en place dans l’Aube et la Côte d’Or, deux des territoires bénéficiant de la couverture professionnelle du Crédit agricole Champagne Bourgogne, le concept des « Cafés de la Création » a été préalablement testé à Avallon il y a quelques semaines. Une vingtaine de personnes en quête d’informations pratiques y avaient participé.

Confirmant par ce biais son ancrage territorial au plus près de l’économie, le Crédit agricole Champagne Bourgogne souhaite initier à travers un écosystème relationnel favorable une dynamique constante autour des apporteurs de projets. Avec un seul credo à l’esprit : le soutien sans bornes à l’attractivité du territoire et à son développement.

Le renouvellement de la convention de mécénat entre la Fondation d’entreprise « AGIR en Champagne Bourgogne » et la Fondation régionale du Patrimoine favorise la poursuite d’une kyrielle d’actions positives en vue de sauvegarder et valoriser les richesses culturelles de notre territoire. Avec comme axiome prioritaire, la restauration d’un patrimoine, situé en zone rurale. Depuis l’origine de ce partenariat constructif, ce sont 216 projets qui ont ainsi été soutenus pour un montant global de 557 581 euros…

DIJON : Apparue en février 2013, la Fondation d’entreprise « AGIR en Champagne Bourgogne », portée par l’établissement bancaire régional, agit dans le cadre d’une cause citoyenne : la préservation des intérêts collectifs et durables au profit de la dynamique territoriale qui intègre à la fois les projets éducatifs, socioculturels, linguistiques, scientifiques et environnementaux.

Disposant de subsides financiers provenant entre autres des versements issus de la démarche « Cartes sociétaires », instaurée par le Crédit agricole de Champagne Bourgogne (Aube, Côte d’or, Haute-Saône, Yonne), cette structure devait tôt ou tard s’allier avec l’un des acteurs essentiels de la défense patrimoniale et culturelle en France, la Fondation du Patrimoine.

Un défi unique avec un vrai modèle économique

Partageant des valeurs communes, les deux partenaires instaurent très vite un schéma coopératif efficace entre leurs exécutifs. Au service du patrimoine et de ses richesses à extirper de l’oubli, et parfois si malmenées. Ce sont les zones rurales qui motivent en priorité l’engagement des deux signataires de cet accord.

« Nous souhaitons contribuer au développement économique de nos territoires par la valorisation du patrimoine en créant et en maintenant de nombreux emplois… ».

Les enjeux sont donc de taille. Mais, la volonté reste la même entre Vincent DELATTE, président du Crédit agricole de Champagne Bourgogne et président de la fondation « AGIR », et Guy BEDEL, délégué régional de la Fondation du patrimoine.

« Pérenniser cette diversité, créer de la valeur et réunir les énergies constituent un challenge unique que notre équipe de 26 bénévoles et trois salariés partage au quotidien, précise le président de la Fondation régionale du Patrimoine.

Le travail besogneux de l’organisme est colossal. Plus de 2 632 projets ont déjà bénéficié de la manne précieuse de ces acteurs dévoués à la cause culturelle. Qu’ils interviennent à La Charité sur Loire, à Belfort, à Sens ou à Lons le Saulnier. Certaines entreprises, notamment celles établies en Franche-Comté, n’ont pas hésité à s’engager au sein d’un club de mécènes afin de renforcer leurs capitaux. Plus de 1,75 million d’euros ont été collectés au service de ce combat perpétuel.

Plus de 4 000 emplois créés et préservés depuis 1996…

Le Crédit agricole de Champagne Bourgogne s’est appuyé sur l’un de ses instruments de paiement fétiche, la carte sociétaire, réservée à ses clients. Une somme minimale, un centime d’euro, est ainsi prélevé à chaque utilisation afin d’être reversé par la caisse régionale sur un fonds mutualiste qui vise à encourager les projets locaux.

Depuis l’origine de la Fondation du Patrimoine, survenue en 1996, plus de 28 000 projets ont été soutenus en France, engrangeant plus de 2,3 milliards d’euros  de travaux, soit un équivalent de 4 000 emplois créés ou maintenus dans le secteur artisanal du bâtiment en moyenne par an. Cela méritait bien une petite signature entre deux partenaires fiers de s’investir autour d’une noble cause.

Le premier rendez-vous événementiel « Monte ta Boîte » a mobilisé de nombreux porteurs de projets interpellés par la création/reprise d’entreprises, en vue de récolter le maximum de renseignements devant optimiser leur concept. Les spécialistes professionnels et institutionnels leur ont prodigué conseils et préconisations afin d’éviter toutes les chausse-trappes qui peuvent se présenter comme autant d’obstacles devant eux…

MONETEAU : « Monte ta Boîte ». Avec une appellation aussi caractéristique et si explicite sur le papier, les porteurs de projets du département de l’Yonne ne pouvaient manquer de se rendre sur cet événement, proposé au SKENET’EAU, qui leur aura permis de mieux approfondir les réalités quotidiennes qui attendent celles et ceux qui souhaitent mordicus se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Ils sont, chaque année, de plus en plus nombreux à vouloir tenter l’expérience qui, si elle semble aguichante dans sa forme, peut aussi se révéler être un véritable parcours du combattant si l’on n’y est guère préparé. Car au-delà des lourdeurs et autres tracasseries administratives qui précèdent la mise en route de l’outil de production, le futur entrepreneur devra se doter d’un maximum d’atouts dans son jeu pour répondre aux besoins de ses partenaires incontournables à la constitution juridique de la structure. On peut penser aux experts-comptables, aux banquiers, aux avocats d’affaires, aux assureurs et mutuelles mais aussi aux représentants des organismes institutionnels, consulaires en tête qui ont un rôle primordial à décliner en amont de la création d’une entité professionnelle.

Tous ces identifiants présentaient sur leurs stands leur savoir-faire à plus d’une centaine de futurs prétendants à la chose entrepreneuriale. Sous la forme d’entretiens individuels, jugés très positifs par la plupart des participants. Une quarantaine de partenaires dont INITIACTIVE 89, ECTI, EGEE, le réseau Entreprendre Bourgogne, le Centre du Développement du Tonnerrois ou le pôle de développement économique de l’Avallonnais (CEA) avaient validé leur présence sur place aux côtés des filières du chiffre et du droit, les établissements bancaires, assurances et mutuelles.

Un rendez-vous qui devait être ponctué d’ateliers mini-conférences instructifs, très largement suivis par les visiteurs de ce salon, certainement renouvelé dès la saison prochaine…

Le premier réseau associatif français de financement et d’accompagnement à la création d’entreprises a choisi de proroger la convention de mécénat qui le liait depuis 2012 à l’un des poids lourds de l’activité bancaire en France, BNP PARIBAS. Possédant des convergences d’intérêt, la poursuite de cette étroite osmose aura comme objectifs de favoriser l’essor des start-up et des entreprises innovantes dans l’Hexagone…

 

PARIS : Au-delà de son soutien financier, BNP PARIBAS va dorénavant s’investir davantage aux côtés des plateformes d’accompagnement du réseau Initiative France. Le but à atteindre, in fine, étant l’étroite mobilisation de ces deux acteurs clés de l’économie en direction d’un unique dénominateur commun : le soutien aux créateurs d’entreprises innovantes.

C’est en substance ce qui a été paraphé en ce mois d’octobre à Paris entre les deux partenaires. Pour favoriser l’émergence de start-up performantes dans le paysage économique actuel, Initiative France, structure présidée par Louis SCHWEITZER, l’ancien homme fort du constructeur Renault, dispose d’une capacité d’intervention unique sur le territoire. Ces six plateformes régionales, reliées à une entité nationale, sont spécialisées pour répondre aux besoins précis des entrepreneurs en quête de conseils avisés. Chaque année, le réseau intervient auprès de plus de 1 100 porteurs de projets novateurs.

L’aspect financier est loin d’être négligeable : près de 21 millions d’euros, distribués sous forme de prêt d’honneur innovation, permettent ainsi d’aider les jeunes structures professionnelles à se développer. Un prêt d’honneur, outil très vertueux, puisqu’il est le seul outil gratuit en Europe dont disposent les chefs d’entreprises pour financer l’amorçage et la croissance des start-up à un stade aussi précoce que critique.

Un soutien aux 700 start-up et entreprises innovantes en France

Avec le renouvellement de cette convention de mécénat, signée en présence des responsables de BNP PARIBAS, Initiative France devrait élargir encore son champ d’actions territorial. C’est ce que devait expliquer Louis SCHWEITZER, au cours de son intervention face aux médias. « Nous allons soutenir encore plus de porteurs de projets innovants à l’avenir » devait-il préciser.

La directrice des réseaux France et membre du Comité exécutif de BNP PARIBAS, Marie-Claire CAPOBIANCO, rappelait que « l’établissement bancaire proposait aujourd’hui sous le label « WAI » (We are innovation) un accompagnement complet à toutes les étapes de développement des start-up quel que soit leur domaine d’activité ou leur implantation ». Ce partenariat historique avec Initiative France n’est pas prêt de se rompre car il se vit comme un véritable engagement de la part des responsables de la BNP PARIBAS en faveur de cette émergence de l’innovation au cœur des territoires.

En déployant ce label partout en France (existence d’une soixantaine de pôles), BNP PARIBAS entend s’affirmer comme la banque conseil de la transformation des entreprises. Elle espère doubler ainsi à l’horizon 2020 le nombre de ses clients start-up et consacrer entre 5 % et 10 % des investissements en capital du réseau France en direction des entreprises innovantes…

« L’Espace Côté Pro », nouvel écrin unique de LA POSTE en Bourgogne, aura nécessité près d’un mois de travaux en mai dernier. Implanté sur le site courrier d’Auxerre, ce concept de 150 mètres carrés se veut intelligent, ergonomique, agréable et surtout novateur pour accompagner les professionnels dans leur démarche de développement. La capitale de l’Yonne bénéficie de ce privilège et rejoint le cercle très restreint de la dizaine de pôles opérationnels de la sorte en France…

 

AUXERRE : Intégralement réhabilité après sa cure de jouvence printanière, le site courrier de LA POSTE à Auxerre traduit la volonté intrinsèque de la part de ses responsables de vouloir jouer un rôle optimal dans le paysage économique régional. Aux côtés des 130 boîtes postales ornementant les murs d’une partie de l’édifice (elles sont identifiées à autant de TPE et PME ayant recours aux services quotidiens de l’opérateur) et à l’environnement préparatoire de l’envoi de courrier et de colis, le nouvel « Espace Côté Pro » version 2017 possède une fière allure.

Destiné à accueillir la clientèle de professionnels (artisans, commerçants, mais aussi professions libérales, travailleurs nomades et représentants des milieux associatifs), l’endroit, résolument moderne, se définit à l’instar d’un « business center » très fonctionnel dans lequel les décideurs économiques auront l’opportunité de concevoir toutes leurs démarches nécessaires à la viabilité et à la réussite de leurs projets.

« Ces chefs d’entreprises accéderont à des offres et des services dédiés, tout en bénéficiant de préconisations assurées par trois professionnels, explique Céline DAUTREY, directrice de l’établissement courrier de Monéteau.

Un flux constant de visite journalière de plus de 100 professionnels…

Grâce à cette infrastructure multi-services qui devrait progressivement faire florès sur l’ensemble du maillage postal à terme, LA POSTE change de braquet et même de stratégie. Elle accentue ainsi une politique de diversification indispensable à sa pérennité en se rapprochant davantage du tissu économique et des entreprises. C’est ce que devait expliquer lors de l’inauguration de ses flamboyants locaux, Dominique LEMAIRE, directeur des services Courrier et Colis de Bourgogne, face à ses interlocuteurs de poids : Guy FEREZ, maire d’Auxerre et Guy PARIS, son premier adjoint, satisfaits de l’initiative auxerroise.

A l’heure où le télétravail se développe de plus en plus et intègre même les priorités de la réforme du Code du travail, un concept de business center, digne de ce nom, possède désormais toute sa résonnance à Auxerre et aux alentours encore peu équipés en haut débit. Il est vrai que le site Courrier de la rue Dunand comprend des caractéristiques devant séduire les entrepreneurs.

Le lieu de rendez-vous idéal sur l’ensemble du département…

A l’intérieur de ce bâtiment qui est contigu à celui où s’effectuent les tâches liées à la distribution, un espace libre-service est mis à la disposition des clients, pour toutes les opérations simples et courantes, comme l’accès aux boites postales ou la dépose rapide de courrier et de colis.

Une seconde boutique intégrée, comprenant les produits Courrier, Colissimo et Chronopost, permet de choisir les enveloppes et emballages préaffranchis dont les professionnels ont besoin de manière récurrente. Grâce à un outil très simple sur tablette, ils peuvent, en quelques clics, être guidés et conseillés sur le produit le mieux adapté à leur envoi.

Quant à la situation centrale de ce site de référence dans le département, elle est primordiale : « l’Espace Côté Pro » d’Auxerre deviendra très vite le lieu de rendez-vous professionnel idéal pour les travailleurs nomades. Ils peuvent disposer d’un corner en libre accès et ce, gratuitement, afin de recevoir des clients et prospects, le tout dans un environnement entièrement équipé (wifi haut débit, imprimantes…).

La présence de « toguna » (cases à palabres) qui se concrétisent sous la forme de bulles de confidentialité insonorisées conçues à partir de matériaux innovants, facilite les entretiens privatifs en préservant la discrétion des échanges. Ce sont autant de solutions où les entrepreneurs de l’Yonne, et peut-être d’ailleurs s’ils sont de passage, profiteront à satiété désormais…

Précisons, enfin, que les horaires d’ouverture de cet espace 100 % professionnel auront une amplitude comprise entre 8h30 à 17h30 du lundi au vendredi. Idem pour la matinée du samedi fonctionnelle de 8 heures à midi…

Page 1 sur 2
Bannière droite accueil