Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Pour sa prise de fonction en qualité de nouveau président de la fédération départementale de l’assureur mutualiste, Pascal MAUPOIS a eu le plaisir de constater que la générosité des participants de cette manifestation caritative annuelle n’était pas vaine. Une contribution financière de 5 080 euros a été collectée auprès des 390 marcheurs. Preuve à l’appui que les « Balades solidaires », alliant animations musicales et productions gustatives, conservent toute leur aura aux yeux du public icaunais…

AUXERRE : Proposé sur deux circuits de sept et douze kilomètres entre Chichery et Appoigny, le concept des « Balades solidaires » a réuni près de quatre cents personnes lors de cette nouvelle édition.

Profitant d’une belle journée gorgée de soleil, les randonneurs ont eu le loisir d’apprécier la quiétude des paysages tout en faisant montre de grande largesse d’esprit. En effet, comme à l’accoutumée, la manifestation diligentée par GROUPAMA Paris Val de Loire sur le département de l’Yonne possédait une connotation altruiste.

Depuis cinq ans, le spécialiste de l’assurance et de la prévoyance suit avec beaucoup de pugnacité et d’écoute les attentes de l’association des Petits Princes. Chaque obole étant versé au moment de l’engagement des participants, les « Balades solidaires » ont rapporté une somme de 23 307 euros au cours de ces cinq dernières saisons.

La mobilisation des dix caisses locales autour du concept…

Ainsi, les enfants gravement affectés par une lourde pathologie peuvent vivre leur rêve le plus précieux. Passer une journée aux côtés de leur idole, évoluer dans l’eau au beau milieu des dauphins ou toucher de grands fauves dans un instant inoubliable sont autant de rêves que ces dons venant du cœur permettent.

Nommé en mai au poste de président de la fédération départementale en remplacement de Philippe RENOUX, Pascal MAUPOIS s’est félicité de l’excellente tournure des opérations. Et de ce subside de plus de 5 000 euros qui aura été collecté au terme de cette manifestation heureuse au profit de l’association des Petits Princes.

Joignant l’utile à l’agréable, les organisateurs de l’animation avaient convié plusieurs producteurs, adhérents au concept « GRANVILLAGE », à faire découvrir leurs spécialités maison autour des deux circuits. Le groupe « SWEETNESS » accompagna les convives en musique. Tandis que les équipes du SDIS (Service départemental d’incendie et de sécurité) tenait un stand informatif.

Rappelons que chaque année, au printemps, GROUPAMA Paris Val de Loire et ses dix caisses locales identifiées sur le département de l’Yonne contribuent au succès de cette opération solidaire.

Conçues en alternance entre les villes d’Auxerre, d’Avallon et de Sens, les « Cafés de la Création », séances de rencontres instructives proposées par le Crédit agricole Champagne Bourgogne à l’attention des porteurs de projets, facilitent les contacts avec les interlocuteurs utiles au montage d’un dossier entrepreneurial. D’un accès libre et gratuit, l’ultime session de cet exercice 2017/2018 a accueilli à Auxerre ce jeudi une quinzaine de futurs chefs d’entreprise en demande de renseignements concrets…

AUXERRE : Avocat, expert-comptable, banquier, consulaire mais aussi représentants du RSI ou de la chambre des notaires. Ces partenaires incontournables d’un projet de nouvelle activité professionnelle ou de reprise de société étaient invités dans le cadre du concept des « Cafés de la Création » à rencontrer les porteurs de projets de l’Auxerrois.

A raison d’un rendez-vous mensuel, l’initiative judicieuse du Crédit agricole Champagne Bourgogne est revenue dans l’Yonne. Sous la houlette de son coordinateur, Etienne BERGERE, spécialiste de l’innovation RSE au sein de la Banque verte.

Profiter d’un maximum de conseils…

Une quinzaine de porteurs de projets ont eu ainsi l’opportunité de pouvoir disserter librement avec les spécialistes de l’accompagnement. Ici, la représentante de la Chambre départementale des notaires exposait ses arguments. Là, un expert-comptable prodiguait ses conseils.

In fine, depuis la création de ce concept de consultation gratuite, le Crédit agricole et ses partenaires ont reçu la visite de plus de 350 néo-entrepreneurs en attente de préconisations lors des 36 opérations menées sur sa zone d’influence.

« Le succès est facile à expliquer, confie Etienne BERGERE, organisé dans un lieu accessible à tous et situé à proximité du centre de rayonnement des entrepreneurs, le concept basé sur le conseil des experts permet de trouver l’organisation optimale de son outil. Mais, de nombreuses questions peuvent ainsi être abordées : la résolution d’un problème technique, le dépassement des contraintes juridiques, la mise en place de solutions informatiques, son positionnement sur le marché, le moyen de trouver des solutions de financement ou de se constituer un réseau de relations utiles… ».

Un mode opératoire ouvert à toutes les typologies de projets…

Dans l’absolu, tous les publics de porteurs de projets ont adopté ce principe de rencontres. Il n’existe de fait aucun filtre catégoriel.

« Parfois, des projets sont plus mûrs et avancés que d’autres, ajoute le coordinateur innovation du Crédit agricole sur le département de l’Yonne, mais, dans tous les cas, nous apportons un service de suivi après chacune des réunions ».

A l’issue des séances, chaque porteur de projets reçoit un message lui indiquant les coordonnées de la ou les personnes qu’il a rencontrées afin de poursuivre pendant six mois, s’il le désire, l’accompagnement engagé.

Quant au site Internet des Cafés de la Création, il distille l’information nécessaire sur le mode opératoire de cette formule ayant fait ses preuves par le passé.

Le 12 septembre, Sens recevra la première session de la nouvelle saison au restaurant L’Ecu en matinée. Une date sera également proposée à Avallon (la brasserie du Chapeau Rouge) le 10 octobre. Quant au retour de ce module attrayant pour les porteurs de projets à Auxerre, il sera programmé le 14 novembre à la brasserie de La Renaissance.

Fort du succès rencontré la saison dernière, le Syndicat des Jeunes Agriculteurs de l’Yonne réitère une opération sympathique. Le deuxième concours de photographie, ouvert à tous les amateurs de la discipline, s’inspirera d’un thème très intéressant afin de mieux appréhender l’univers de ce corporatisme : « de la production à la transformation ». Avis aux aficionados de la prise de vue…

AUXERRE : La mise en valeur des milieux agricoles passe aussi par des initiatives populaires, ouvertes à tous. Après une première tentative qui devait se solder par une jolie mobilisation au printemps 2017, le Syndicat des Jeunes Agriculteurs de l’Yonne renouvelle ce concours photographique qui a avait révélé de véritables talents artistiques.

Doté de nombreux lots dont un week-end de villégiature offert pour deux personnes, ce concours aura pour thème, de la production à la transformation. Une source d’inspiration plutôt éclectique devant inspirer les férus du petit boîtier noir à exprimer leur vision artistique et réaliste du monde agricole.

Pour participer, c’est simple. Il suffit d’adresser ses clichés (deux au maximum par participant) au syndicat des Jeunes Agriculteurs par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou en message privé via le compte Facebook du syndicat @JeunesAgriculteurs89.

Des mentions obligatoires doivent figurer à cet envoi : le prénom et le nom de la personne participante ainsi qu’un contact téléphonique, et l’identification de la localité où ont été pris les visuels.

Soumises à l’avis des internautes mais aussi à un jury de spécialistes, les photos doivent impérativement être envoyées avant la date du lundi 16 juillet 2018 minuit. Passé ce délai, il sera trop tard pour espérer gagner les lots mis en jeu…

 

Basé à Auxerre, Sébastien REYES vient de  prendre ses fonctions de directeur bancaire Assurances et Crédits au sein de l’établissement qui rayonne sur les territoires de la Champagne et de la Bourgogne.

AUXERRE : A l’âge de 49 ans, ce diplômé de l’ITB (Institut technique de la banque), détenteur d’un DEST d’informatique d’entreprise obtenu via un cursus mené dans le cadre d’un cycle qualifiant avec le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), s’est installé dans l’un des trois sièges administratifs que compte la Banque Verte en Champagne Bourgogne. Celui d’Auxerre dans l’Yonne. Les deux autres lieux névralgiques du groupe étant Dijon et Troyes.

Ayant débuté sa carrière professionnelle dans l’informatique, Sébastien REYES a intégré le Crédit agricole de la Champagne en septembre 1991. Avant de rejoindre le Crédit agricole du Nord-Est de décembre 1995 à février 2013.

Il y occupera différentes responsabilités : bancaire, moyens de paiements, crédits, informatique, organisation, MOA, marketing, commercial et relation client. Un patchwork intéressant et éclectique qui démontre les appétences de ce cadre à relever les défis au sein de l’entreprise.

En mars 2013, Sébastien REYES rejoint les effectifs du Crédit agricole Nord de la France. Il y sera responsable des projets distribution RC 2.0 et multicanal. Avant d’être affecté à la responsabilité du pôle marketing et multicanal en agence au sein de la même caisse régionale.

A grand renfort de messages digitalisés et de campagnes d’e-mailings destinés aux courtiers et autres assurés sociaux, l’existence du contrat d’assurance santé « KOVERS », initié par l’association Santé Cœur de Puisaye et commercialisé depuis février 2017 par la start-up d’assurance en ligne  QAPE, commence à faire florès dans l’Hexagone. Ce sont aujourd’hui plus de 1 600 contrats qui ont été ainsi souscrits par un ensemble de personnes représentatives de notre territoire (Ile de France, PACA, Normandie, Nord, Bourgogne Franche-Comté…). Permettant à ces bénéficiaires de pouvoir financer leur complémentaire de santé de manière originale, ce contrat conçu sur mesure offre un service de médecine à distance, assuré par une plateforme de praticiens, agrée par l’Ordre national des médecins : l’Agence régionale de Santé Ile de France, qui fait foi sur la France entière. Objectif avoué de leurs ardents promoteurs pour 2018 : atteindre dix mille abonnements et promouvoir ce fameux contrat, établi à l’aide d’un comparateur…

TOUCY : Orienté vers trois catégories distinctes et représentatives de la société française (les actifs, les retraités et les étudiants), ce nouveau contrat d’assurance santé, bâti sur le principe de la mutualisation, bénéficie à l’échelle du territoire des avantages vertueux de la télémédecine et de l’apport d’outils connectés.

Baptisé « KOVERS », il fait l’objet depuis quelques semaines d’une intense campagne de communication et de marketing auprès des spécialistes professionnels de l’assurance, les courtiers, mais aussi des cibles potentiellement intéressées par cette nouvelle couverture. Parmi les strates catégorielles visées pour en appréhender les principes applicatifs : les individuels actifs et retraités, mais aussi les entrepreneurs, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les fonctionnaires.

Le support digitalisé au service de tous…

Il est vrai que les deux structures partenaires qui s’activent conjointement derrière ce concept novateur, l’association « Santé Cœur de Puisaye » et l’entreprise QAPE, pilotée par Kim VU DINH, ancien consultant en transformation numérique en entreprise et Julien MOUCHET, ex-agent général et courtier en assurance, espèrent dépasser la barre des dix mille souscriptions d’ici le terme de l’année. Un challenge ambitieux qui ne devrait pas connaître de réelles difficultés pour aboutir…

Distribué via le prisme de la politique santé des territoires, mais aussi en étroite osmose partenariale avec des professionnels de l’assurance et sur simple souscription digitale directe, consultable sur l’application numérique dédiée, le contrat d’assurance santé « KOVERS » donne accès à un service de pré-diagnostic et au recours à la médecine à distance. L’attrait de ces dispositifs médicaux connectés apporte un confort optimal aux praticiens qui peuvent suivre ainsi l’évolution pathologique de leur patientèle.

Techniquement, l’application digitalisée a pu voir le jour grâce à la collaboration maîtrisée et en parfaite symbiose avec la filiale santé de la société VISIOMED, « BEWELL CONNECT ». L’entité travaillant déjà avec QAPE depuis la création de la société de Toucy, survenue en avril 2016.

Démontrer que l’assurance est aussi une affaire de mutualisation…

Partant d’un simple postulat que l’assurance est une question de mutualisation et de partage, les deux dirigeants de QAPE s’attèlent à construire fin 2016 ce contrat d’assurance de complémentaire santé en utilisant la méthodologie déclinée par un comparateur. Ainsi, les dirigeants de la société, aidés de leur équipe de onze collaborateurs, analyseront plus de 1 200 contrats d’assurance en développant leur propre logiciel. Celui-ci s’appuyant sur un moteur d’intelligence sémantique, développé avec le concours d’un laboratoire du CRNS à Dijon et l’expertise avisée d’un spécialiste de sémantique.

Une fois tamisé, et en passant les garanties actuelles desdits contrats au crible, il aura ensuite suffi de bâtir pas à pas et en le dotant de la meilleure efficience économique possible le futur contrat, défini par le programme « KOVERS ».

Aujourd’hui, c’est une complémentaire de santé qui a fait l’objet de cette création originale, soutenue et encouragée par de nombreux acteurs de l’univers de l’économie et de l’innovation (réseau Entreprendre Bourgogne, BPI France…). Mais, l’avenir semble tout tracé pour QAPE.

La structure devrait démultiplier ce processus vers les autres métiers de l’assurance à brève échéance : la prévoyance, l’automobile, l’habitation, les multirisques professionnels….Tout en se donnant une marge de manœuvre internationale au niveau du Vieux Continent et vers l’Afrique.

Avec, il va de soi de réelles perspectives d’embauches de conseillers techniques et d’ingénieurs pour optimiser le développement de la PME…

Page 1 sur 6
Bannière droite accueil