Le beau et le sacré, exprimés dans toute leur splendeur reviennent comme chaque été avec sa kyrielle d’émotions sur la Colline éternelle. Voilà ce que propose, aux mélomanes avertis mais aussi aux néophytes en quête de découvertes initiatiques et de profondes introspections, ce festival de référence, vingt-deuxième du nom, sur le registre de l’art vocal. Concoctée par « La Cité de la Voix », la manifestation accueillera du 25 au 28 août le gotha international des interprètes et musiciens de cette discipline…

 

VEZELAY : Les augures sont de la partie. En recevant en son sein une nouvelle édition de ces fameuses Rencontres Musicales à la renommée dépassant le simple cadre de l’Hexagone, Vézelay peut s’enorgueillir de proposer une partition artistique de très belle facture. Lui permettant de s’inscrire via ce festival parmi les rendez-vous incontournables de l’été. Hors des frontières de l’Yonne…

Avec cette vingt-deuxième manifestation – gage de pérennité, l’évènement commence à prendre de la bouteille en se bonifiant au niveau de sa qualité et de son éclectisme d’année en année -, c’est le signe symbolique de la réussite qui auréole l’ensemble. Ce vingt-deuxième rendez-vous est à biffer sur les agendas, du 25 au 28 août. Il comprend une vingtaine de récitals qui seront interprétés par la fine fleur des artistes et instrumentistes à la notoriété internationale évoluant dans ce milieu parfois hermétique du classique.

Profitant des joyaux du patrimoine architectural historique que sont la basilique Sainte-Marie-Madeleine et la plupart des églises romanes de la contrée, le festival est dédié à l’un de ces arts majeurs, le chant, et est l’œuvre du centre national d’art vocal, « La Cité de la Voix ».

On y retrouvera à la plus grande satisfaction du public d’audacieux talents en devenir aux côtés de musiciens aguerris et confirmés. Dans une programmation qui s’articulera autour d’inspirations baroques et sacrées, entre traditions et intimités, entre mémoire et exploration, sans omettre pour autant de remarquables incursions vers le répertoire des musiques du monde. Bref, un kaléidoscope subtil de plages musicales puisant ses sources entre les XIXème et XXème siècles.

 

 

La démocratisation de l’art vocal vers le plus grand nombre…

 

Chaque année, en provenance des quatre coins de l’Hexagone, ce sont plus de six mille mélomanes qui arpentent les rues de la Colline éternelle et ses environs pour assister à l’un des concerts, composant ce très dense programme. Ciselé à la perfection par le directeur de La Cité de la Voix, François DELAGOUTTE.

Ce dernier a gâté une fois de plus celles et ceux des spectateurs qui aiment la diversité. Voire l’insolite avec des immersions réussies dans le patrimoine vocal de la Bulgarie, de la Lettonie, du peuple tzigane, mais aussi du baroque, du sacrée et du contemporain. Un melting-pot universaliste qui sied magnifiquement bien à l’endroit, plébiscité par l’UNESCO, étape inéluctable du tourisme spirituel.

Preuve avérée que La Cité de la Voix cherche par tous les moyens à vulgariser le plus possible l’art vocal vers de nouveaux mélomanes : la série de concerts qui parsèmera la future saison 2023 en l’honneur des BEATLES où les musiciens classiques reprendront à cœur joie certains morceaux d’anthologie des « Quatre de Liverpool » – on peut penser immédiatement à « Yesterday » à placer dans ce répertoire-.

 

     

Telles de jolies fleurs en pleine éclosion…

 

Mais, revenons à cette programmation estivale. Certains artistes se produiront pour la première fois en terre de l’Yonne méridionale. Ce sera le cas de Reinoud VAN MECHELEN qui ressuscitera l’œuvre de Pierre JELIOTE, éminent haute-contre ayant inspiré Jean-Philippe RAMEAU ; Paolo ZANZU faisant miroiter « Esther » une œuvre majeure du compositeur allemand HAENDEL pourtant peu interprétée avec le concours divin du jeune chœur de Paris qui l’accompagnera ; le talentueux claveciniste Bertrand CUILLER qui réunira dix voix solistes exceptionnelles autour du poignant « Stabat Mater » de Scarlatti ; Bruno KELE-BAUJARD qui fera honneur au « Codex Caioni » avec l’ensemble ZENE.

Mais aussi des chefs et ensembles prestigieux fidèles au festival à l’instar de Mathieu ROMANO avec l’ensemble AEDES et les Compagnons des Siècles, Sigvards KLAVA qui dirigera le chœur de la radio lettone. Quant à Giulio PRANDI  - sa prestation magnifique clôturait le festival la saison dernière –, il sera au pupitre pour conduire le chœur GHISLIERI sur un chemin constellé d’étoiles : POULENC, TCHAIKOVSKI, ROSSINI, BRUCKNER…Ou encore Magali LEGER qui redonnera vie à l’inoubliable Joséphine BAKER le temps d’une soirée.

 

 

En savoir plus :

L’intégralité du programme des Rencontres Musicales, soutenues par France Musique...

Jeudi 25 août

14h30 | Avallon, Mairie, salle des maréchaux,

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 16h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

16h | Avallon, collégiale Saint-Lazare

A Nocte Temporis | Reinoud Van Mechelen, haute-contre et direction musicale

Jéliote, haute-contre de Rameau

Vedette des opéras de Rameau, Pierre de Jéliote est indéniablement l’un des plus grands chanteurs hautes-contre de tous les temps. Fort de ses qualités vocales éblouissantes, le ténor belge Reinoud Van Mechelen lui rend un hommage magistral au gré d’un florilège d’airs du compositeur dijonnais et de ses contemporains. Un délice de haute-volée… À la française !

 

Jean-Philippe RAMEAU (1683-1764) : extraits de Hippolyte et Aricie, Les Fêtes d’Hébé, Dardanus, Platée, Zoroastre, Castor et Polux, les Boréades

François Colin DE BLAMONT (1690-1760) : extrait de Les festes Grecques et Romaines

François REBEL (1701-1775) et François FRANCŒUR (1698-1787) : extrait de Scanderberg

Charles-Louis MION (1699-1775) : extrait de Nitétis

Pierre DE JÉLIOTE (1713-1797) : extrait de Zélisca

Antoine DAUVERGNE (1713-1797) : extrait de Les Amours de Tempé

Jean-Joseph CASSANÉA DE MONDONVILLE (1711-1772) : extrait de Daphnis et Alcimadure

Pierre-Montan BERTON (1727-1780) : extrait de Érosine

Jean-Benjamin DE LA BORDE (1734-1794) : extrait de Ismène et Ismenias

18h | Vézelay, terrasse de la basilique

Ana Carla Maza, voix & violoncelle

Roger Mas, piano

Marc Ayza, batterie

Luis Guerra, percussions

Bahía

Unanimement saluée pour son charisme, sa maturité et sa créativité, la pétillante chanteuse et violoncelliste virtuose Ana Carla Maza poursuit sa route en quartet avec Bahía, ode à son quartier d’enfance et à la folle sensation cubaine entremêlée d’embrassades vibrantes à ses voisins d’Amérique latine.

19h | Vézelay, Cité de la Voix, grange

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 21h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

21h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Le Stagioni | Paolo Zanzu, direction

Rachel Redmond, soprano

Carlo Vistoli, contre-ténor

Zachary Wilder – Nicholas Scott, ténors

Lisandro Abadie, baryton-basse

Le jeune chœur de Paris | Richard Wilberforce, direction

Esther

georg friedrich haendel

D’abord un masque composé entre 1718 et 1720 à Cannons, Esther est le premier oratorio anglais de l’histoire où peinture des passions, splendeur des chœurs et raffinement de l’orchestre annoncent les grandes œuvres londoniennes de Haendel. Accompagnés par une distribution d’exception, Paolo Zanzu et Le Stagioni font leurs premiers pas aux Rencontres musicales en redonnant vie à cet ouvrage fondateur, où amour et justice triomphent de tous les maux.

 

Vendredi 26 août

8h | Vézelay, terrasse de la basilique

Antoine Jomin

Qi gong en musique

Le Qi gong, pratique corporelle taoïste qui associe mouvements lents et exercices respiratoires vous mènera sur le chemin d’une harmonie entre le corps et l’esprit pour débuter la journée en douceur et avec énergie !

9h | Tharoiseau, domaine La Croix Montjoie

Ana Carla Maza

Petit déjeuner en musique

Nous vous invitons à partager un moment de convivialité autour d’un café/croissant… en musique !

10h30 | Vézelay, salle Clavel

Avec Svent du groupe Ommm

Atelier de chant – Human beatbox

Avec ses plus de 10 ans d’expérience, l’atelier proposé par Svent est une petite initiation au monde du human beatboxing. La voix est un instrument aux possibilités presque illimitées, sa malléabilité est mise à l’épreuve quotidiennement dans la discipline. Avec cet atelier, il s’agit de partager une manière de décrypter la musique et les sons qui nous entourent, de comprendre les différents mécanismes physiques pour exprimer ces rythmes qui nous habitent et créer de la musique tous ensemble.

Atelier ouvert à tous, à partir de 11 ans.

12h | Vézelay, terrasse de la basilique

Chet Nuneta

Maita Chén

À la frontière entre musiques du monde et musiques actuelles, Chet Nuneta cultive fougueusement son goût du métissage avec cet hommage à la terre mère, puissant écho aux luttes féminines et aux voix qui défendent notre environnement naturel.

Apéro-concert pour la plus grande joie de vos papilles et de vos oreilles, venez prendre un apéritif agrémenté d’un concert gratuit.

14h30 | Vézelay, cour du centre Sainte-Madeleine

Marcela & Aven Khelas

Atelier de danse tsigane

Venez partager un moment de rencontre avec les artistes et découvrir leur univers en attendant le rendez-vous de samedi soir, à ne pas manquer !

Atelier ouvert à tous sans prérequis. Inscription obligatoire au 03 86 94 84 40.

14h30 | Vault-de-Lugny, salle des fêtes

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 16h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

16h | Vault-de-Lugny, église Saint-Germain d’Auxerre

Le Caravansérail | Bertrand Cuiller, orgue et direction

Maïlys de Villoutreys – Aleksandra Lewandowska – Hasnaa Bennani – Grace Durham, sopranos

Léandro Marziotte – Paul Figuier, contre-ténors

Thomas Hobbs — Valério Contaldo, ténors

Benoît Arnould – Nicolas Certenais, basses

Stabat Mater

scarlatti

Désignée comme « sublime poème de la douleur » par Vincenzo Bellini, la séquence du Stabat Mater fut une source inépuisable d’inspiration pour nombre de compositeurs. Incomparable chef-d’œuvre pour dix voix solistes, celui de Domenico Scarlatti constitue l’une des plus poignantes expressions des souffrances de Marie révélant tout à la fois la personnalité et les couleurs du maître italien, si chères et si familières à Bertrand Cuiller.

18h | Vézelay, terrasse de la basilique

Quatuor Balkanes

Martine Sarazin – Milena Jeliazkova, sopranos

Diana Barzeva, mezzo

Milena Roudeva, contre-alto

Apolonia

Chants bulgares millénaires, mélodies populaires et compositions originales composent le bouquet bigarré d’Apolonia, du nom du petit paradis de la mer Noire dans lequel ces quatre voix féminines aux timbres fascinants vous entraînent… Laissez-vous porter !

19h | Vézelay, Cité de la Voix, grange

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 21h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

21h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Chœur de la Radio Lettone | Sigvards Kjava, direction

A Mercy of Peace

Justesse, équilibre, sensibilité sont parmi les qualités remarquables des voix divines du Chœur de la Radio Lettone qui compte parmi les plus prestigieuses formations chorales européennes. Guidées par Sigvards Kļava, elles révèlent ici la spiritualité profonde de deux monuments de la musique - Bruckner et Tchaïkovski - souvent confrontés par le biais de leurs inoubliables symphonies. Une prière grandiose, entre dévotion et aspirations à de nouvelles floraisons liturgiques

 

Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKI (1840-1893) : Liturgie de Saint-Jean-Chrysostome

Anton BRUCKNER (1824-1896) : Motets latins : Locus iste, Virga Jesse, Christus factus est, Salvum fac populum tuum, Ave Maria, O Just

22h30 | Vézelay, jardin de la terrasse

Les Itinérantes

Manon Cousin

Pauline Langlois de Swarte

Élodie Pont

À la lanterne

Suivez Les Itinérantes dans les jardins de la colline inspirée pour une escapade musicale nocturne envoûtante, où créatures enchantées et odes à la nature se racontent, se rencontrent, et s’illuminent à la lueur des lanternes...

 

Samedi 27 août

8h | Vézelay, terrasse de la basilique

Antoine Jomin

Qi gong en musique

9h | Saint-Père, roseraie de Val en Sel

Voice Messengers

Petit déjeuner en musique 

Nous vous invitons à partager un moment de convivialité autour d’un café/croissant… en musique !

10h30 | Vézelay, salle Clavel

Quatuor Balkanes

Atelier de polyphonies bulgares

Le chant bulgare profane a traversé les siècles en sauvegardant son originalité. Largement diffusé en France depuis une vingtaine d’années, il reste cependant énigmatique pour les oreilles occidentales. Cette musique populaire et traditionnelle, qui s’est transmise oralement pendant les siècles, continue de toucher tous les publics grâce à sa forte charge émotive. Lors de cet atelier, les chanteuses du quatuor Balkanes vous proposent quelques clés pour comprendre et interpréter des chants traditionnels des Balkans.

Atelier ouvert à tous sans prérequis.

12h | Vézelay, terrasse de la basilique

Ommm

Jusqu’ici

Composé de quatre chanteurs, d’un human beatboxeur et d’un dubmaster, le groupe vocal français Ommm aime repousser les limites du chant a cappella et se plonger dans les rythmes puissants. Après deux albums, de nombreux prix remportés et plusieurs tournées internationales, le groupe Ommm revient avec un nouveau répertoire pop en français à découvrir !

Apéro-concert pour la plus grande joie de vos papilles et de vos oreilles, venez prendre un apéritif agrémenté d’un concert gratuit.

14h30 | Vézelay, cour du centre Sainte-Madeleine

Marcela & Aven Khelas

Atelier de danse tsigane

Venez partager un moment de rencontre avec les artistes et découvrir leur univers en attendant le rendez-vous de samedi soir, à ne pas manquer !

Atelier ouvert à tous sans prérequis. Inscription obligatoire au 03 86 94 84 40.

14h30 | Vault-de-Lugny, salle des fêtes

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 16h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

16h | Vault-de-Lugny, église Saint-Germain d’Auxerre

Ensemble Zene | Bruno Kele-Baujard, direction

Zsuzsanna Vàrkonyi soliste

Transylvania

Trois siècles avant Kodály et Bartók, le vicaire général Kájoni János de Transylvanie entreprend un relevé à grande échelle des musiques de l’Est européen dont le codex éponyme nous livre un instantané inédit. Fier de ses racines, Bruno Kele-Baujard puise dans ces sources la matière d’un itinéraire musical haut en couleurs au cœur du royaume de Hongrie, entre tradition et réinvention, teinté des sonorités et des influences multiculturelles d’un répertoire oublié.

 

Anonymes : extraits du Codex Caioni, Chorea Polonica, Lepus intra sata quiescit, Dádé Zingaricum

Johann Joseph FUX (1660-1741) : Symphonia ex C Turcaria”

Anonyme : chant populaire tsigane, Bajba, Bajba Pelom

Anonyme : extrait du Codex Caioni, poème de Balassi BÁLINT (1554-1594), Bocsásd meg Úristen

Anonymes : extraits du Codex de János MADÁCH-RIMAY (1570-1631), Pöngését koboznak, Ó, mely csudálatos Isten

Anonyme : extrait du Codex Vietoris, Caioni, Magyar tàncok

Philippe HERSANT (1948) : sur le poème de Balassi BÁLINT (1554-1594), Bocsásd meg Úristen
création mondiale

18h | Vézelay, terrasse de la basilique

Ensemble Contraste

Magali Léger, soprano

Paris mon amour

Son pays, c’est Paris ! Un tour de chant pour revivre la complicité magique de la mythique chanteuse, danseuse et meneuse de revue Joséphine Baker avec son public, inspiré de son concert d’adieu à l’Olympia en 1968.

19h | Vézelay, Cité de la Voix, grange

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 21h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

 

21h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Ensemble Aedes | Les Siècles | Mathieu Romano, direction

Marianne Croux, soprano

Stabat Mater

poulenc

Fidèles complices, Aedes et Les Siècles s’associent dans l’interprétation d’un monument de la musique sacrée, le Stabat Mater de Francis Poulenc, compositeur fétiche de l’ensemble depuis ses débuts. Dépassant la vision de la Vierge éplorée, la lecture de Mathieu Romano trace ici un véritable chemin de foi, jalonné d’espoir, de désolation, de confirmation et de ferveur jusqu’à l’éclosion de la parole de Marie, portée en message d’espérance face à la révélation divine.

 

Clément JANEQUIN (1485-1558) : O doulx regard, o parler

Rodion SHCHEDRIN (1932) : L’ange scellé, premier mouvement

Carlo GESUALDO (1566-1613) : Sparge la morte al mio signor

Arvo PÄRT (1935) : The deer’s cry

Charles IVES (1874-1954) : The unanswered question

Olivier MESSIAEN (1908-1992) : Poèmes pour Mi : L’épouse

Francis POULENC (1899-1963) : Stabat Mater

22h45 | Vézelay, terrasse de la basilique

Marcela & Aven Khelas

Marcela Cisarova, chant

Benoit Vincent, guitare & chant

Loran Bozic, violon

Yoann Godefroy, contrebasse

Charles Lamouroux, guitare & derbouka

Ersoy Kazimov, percussions

Ana Talabard – Alissa Doubrovitskaia, danse

Michto Drom

bal tsigane

Entourée de ses amis, Marcela Cisarova, chanteuse tsigane d’origine Kalderash vous invite à danser au rythme d’un savant mélange entre folklore et modernité des pays d’Europe centrale et de l’Est. Un bal détonnant de joie sous le signe du partage !

Dimanche 28 août

8h | Vézelay, terrasse de la basilique

Antoine Jomin

Qi gong en musique

10h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Ensemble Aedes | Mathieu Romano, direction

Messe

11h | Saint-Père, église Notre-Dame

Ensemble Masques | Olivier Fortin, clavecin, orgue et direction

Élodie Fonnard, soprano

Romain Bockler, basse

Cantate participative BWV 32

Rejoignez Olivier Fortin et l’ensemble Masques autour d’une rencontre originale et participative avec Jean-Sébastien Bach ! Le principe ? Les musiciens interprètent la cantate et comptent sur vous pour chanter avec eux le choral final.

 

Jean-Sébastien BACH (1685-1750) : Liebster Jesu, mein Verlangen, BWV 32

13h | Vézelay, terrasse de la basilique

Voice Messengers

avec la participation de chanteurs stagiaires *

Comme le temps passe

Alliant l’esprit des big bands de jazz et polyphonie vocale, l’ensemble Voice Messengers s’impose depuis bientôt 30 ans par sa musicalité, son swing et son brio vocal. Ils nous présentent Comme le temps passe, leur nouvel album, hommage à leur fondateur Thierry Lalo. Au menu : standards revisités, arrangements inédits, grands moments de poésie et de folie... le tout avec une mise en scène épatante ! Et pour que la fête soit encore plus grande, le groupe invite sur scène les chanteurs amateurs qui ont suivi le stage du festival avec eux. Savourez !

* Participez au concert des Voice Messagers après deux journées de travail (ven. 26 & sam. 27) autour des polyphonies jazz arrangées pour l’occasion. Inscriptions sur lacitedelavoix.net ou au 03 86 94 84 40. Tarif : 80€.

14h30 | Vézelay, Cité de la Voix, grange

Nicolas Dufetel & Guy Gosselin, musicologues

Mise en oreille du concert de 16h

Partez à la découverte des œuvres que vous allez écouter en concert, à l’aide de clefs simples et de nombreux exemples sonores à l’appui.

16h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Coro Ghislieri | Guilio Prandi, direction

Marie Lys, soprano

José Maria Lo Monaco, mezzo-soprano

Edgardo Rocha, ténor

Christian Senn, baryton

Francesco Corti, piano

Deniel Perer, harmomium

avec la participation de l’ensemble vocal Anima (Guillaume Labois, direction)

Petite messe solennelle

gioachino rossini (1792-1868)

Mondialement réputé dans le cénacle de la musique ancienne, le chef italien Giulio Prandi s’attèle ici à l’un des der- niers péchés de vieillesse du maître bel cantiste pour clore cette édition du festival. L’occasion de redécouvrir ce joyau incontournable du répertoire sacré au plus proche de sa version d’origine : lumineux dans son esprit chambriste et profondément spirituel dans la recherche aboutie d’une voie pure et authentique. « Sacrée musique » !

 

Thierry BRET

 

Pas étonnant que les Français aient du mal à appréhender leur avenir proche en cette période de rentrée qui pointe désormais le bout de son nez ! Selon une enquête d’opinion, dévoilée au tout début de la semaine de l’après Assomption, jamais nos compatriotes n’ont été aussi mal dans leurs baskets depuis douze ans.

Un sacré bail, en effet, traduisant le mal-être pernicieux qui agrémente l’existence ordinaire de nos concitoyens en les contaminants au plus profond de leurs pores.

Soyons clairs ! Si l’on enlève le flot de « bonnes nouvelles » qui ont ponctué sans relâche notre quotidien, sous la touffeur caniculaire insupportable, les ressortissants tricolores ont toujours eu par le passé quelques difficultés à renouer de manière positive avec le rythme de la réalité. En un mot comme en cent : vaquer à leurs occupations professionnelles après la sempiternelle trêve estivale !

 

 

Un été 2022 qui n’est pas piqué des hannetons !

 

Synonymes de farniente et de détente absolue, les grandes vacances, interminables pour les jeunes pousses et les étudiants, tapent même sur le système des hyper actifs du boulot, en totale déshérence intellectuelle car sombrant très vite vers l’ennui au bout de trois jours d’arrêt de leurs activités !

Plutôt que de leur redonner du punch et de la joie de vivre, la période estivale, quand elle arrive à son terme une fois les maillots de bain et les espadrilles remisés au fond d’un placard, rendrait nos Français un tantinet nostalgique, un brin morose et véritablement névrosé, à la limite déjà d’un « burn-out » précoce avant même d’avoir repris le chemin du labeur !

Seulement voilà, cette année, la période de repos aura été très particulière. Coriace, voire lourde ! Circonstances atténuantes afin de relativiser cette attitude actuelle flirtant avec la déprime et le stress : l’été 2022 n’aura pas été piqué des hannetons, selon une expression à la franchouillardise évidente rappelant l’exégète en la matière, Michel AUDIARD !

C’est à croire que les vacanciers n’ont pu profiter pleinement de leur bol d’air pur revigorant et des embruns salvateurs leur fouettant le visage. Entre deux rangées de pins parasols en proie aux flammes à travers l’Europe surchauffée ou avec les menaces d’être inondés par une rivière en crue suite à des trombes d’eau !

 

 

 

Un inventaire à la Prévert des catastrophes estivales !

 

Un été 2022 qui fut cataclysmique à bien des égards. Où s’enchaînèrent successivement, entre deux Pastis et un Ricard grenadine, des bières bien fraîches et des merguez à bouloter goulument les pieds dans la piscine, des incendies spectaculaires dignes des feux de l’Enfer – il est bon pour les littéraires de relire l’œuvre de Dante ! -, des orages détruisant tout sur leur passage, les risques d’une explosion atomique si par mégarde des missiles venaient à s’abattre sur la plus grande centrale nucléaire d’Europe, sise à Zaporijia en terre ukrainienne, une tension inexorable entre la Chine et les Etats-Unis à grands coups de gesticulations belliqueuses à deux encablures de Taïwan, les craintes de pénuries à effet gigogne façon domino avec le carré d’as de ce poker menteur international (pétrole, gaz, bois, semi-conducteurs) avec la récession économique et l’effondrement social en prime, etc.

N’en jetez plus ! La cour est pleine de ces immondices, faits de mauvaises nouvelles qui composent l’actualité journalière de cette année que Son Altesse Royale Elisabeth II pourrait qualifier « d’annus horribilis ».

 

 

Des « gugusses » qui se croient plus forts que Dieu…

 

Qu’aurait-il donc manqué en substance pour que le bonheur fût total après une telle avalanche de réjouissances dans tout ça ? Une réminiscence de la COVID 19 avec le quatrième vaccin obligatoire et le retour du port du masque ?

Les scientifiques, jamais à court de messages alarmistes, ont bien tenté de proposer une alternative jubilatoire avec la variole du singe ! Ou une invasion des extra-terrestres dont l’approche guerrière aurait été détectée par les photographies prises par le télescope révolutionnaire James Webb qui observe le cosmos à plus d’un million de kilomètres de cette « bonne vieille Terre » ?

Au moins, lui, à pareille distance n’a pas eu à subir les affres de cette actualité psychotique et puant la mort à plein nez dont on aura senti les relents indigestes sur les plages ou à la montagne !

Entre les dérives autocratiques de cette armada de « gugusses » qui se croient plus forts que Dieu à la tête de leurs dictatures armées jusqu’aux dents et Dame Nature qui nous joue de bien vilains tours puisqu’on ne la respecte plus, ce fut indubitablement le « grand show » - le grand « chaud » – de l’été…Un triste « slow » estival qui aurait pu s’appeler la « valse des pantins »…

 

Thierry BRET

 

Si le cabinet d’expertise comptable de Bourgogne Franche-Comté ne manquera pas l’occasion de se distinguer par sa présence en sa qualité de partenaire majeur de la Fête de l’Agriculture, concoctée par les Jeunes Agriculteurs de l’Yonne le week-end prochain sur la localité de Fontaines, ses représentants savourent avec délectation, et avant le retour à plein régime aux affaires, le bon classement de l’enseigne au niveau national…

 

DIJON (Côte d’Or: D’ici quelques jours, les représentants du cabinet comptable régional retrouveront le chemin, non pas de l’école, mais celui qui mène au retour vers l’activité de conseils, en participant aux deux journées de retrouvailles occasionnées par la Fête de l’Agriculture.

La traditionnelle manifestation à l’estampille des Jeunes Agriculteurs de l’Yonne se déroulera en effet à Fontaines, au cœur de la Puisaye les 27 et 28 août.

Cerfrance est précisément depuis l’origine de cet évènementiel l’une des principales structures de soutien à cette manifestation d’envergure qui lance chaque année la nouvelle saison de la filière agricole sur le territoire.

Nonobstant ce premier épisode de la longue saga calendaire ponctuant la vie agricole et viticole 2022/2023, l’entreprise de conseils en fiscalité, sur le patrimoine ou sur le management, a tout lieu d’être satisfaite.

 

 

Une consolidation des missions d’expertise comptable au niveau national…

 

Surtout après la lecture du classement de la profession comptable qui vient d’être publié ces jours-ci et qui présente le palmarès des résultats obtenus en France sur l’année 2021.

Un classement qui s’avère être favorable à cet acteur référent du conseil et de l’expertise comptable régional, à l’instar d’autres poids lourds du secteur que sont KPMG, FIDUCIAL ou encore DELOITTE.

Dans les faits, et parmi les plus grandes structures qui réalisent plus de 150 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, les enseignes déjà citées – on peut y ajouter EY ou PwC – caracolent en tête, côté performance.

A ce titre, Cerfrance consolide au passage sa position de leader sur l’expertise comptable à proprement parlé.

Autre information intéressante propre à ce rapport : la plupart de ces structures poursuivent de manière significative leur diversification. Ce qui induit à terme la possibilité de rehausser de 800 millions d’euros en cinq ans le périmètre des activités. Une excellente perspective à l’entame de la nouvelle saison !

 

Thierry BRET

 

Intégreraient-ils par ce particularisme managérial le cercle trop hermétique des « patrons modèles », les gérants de l’enseigne de distribution auxerroise ? Fort de l’incroyable succès observé lors de la précédente édition de cette initiative insolite – une demi-journée de fermeture des vitrines commerciales à la clientèle afin de profiter de retrouvailles joyeuses entre collaborateurs -, le couple CHAUFOURNAIS renouvelle donc l’opération, ce mardi 23 août, placé sous le signe de la fête et des jeux. Et si la gestion des ressources humaines en entreprise se traitait dorénavant de la sorte ?!

 

AUXERRE : On aura beau dire, on aura beau faire : joindre l’utile à l’agréable demeure, et de très loin, un modèle vertueux qui fait toujours recette dans le monde impitoyable de l’entreprise !

Alors que la France du travail déprime à tout va et s’angoisse déjà à l’idée de remettre le collier à l’amorce de cette sacro-sainte période anxiogène de la rentrée, les 180 salariés de l’enseigne LECLERC implantée dans la préfecture de l’Yonne (hypermarché, galerie, drive, espace culturel) se frottent les mains à l’annonce de la journée de fermeture, exceptionnelle certes, qu’il leur a été proposée de vivre le mardi 23 août prochain.

 

Une initiative largement expliquée par le prisme des réseaux sociaux…

 

Au-delà du chiffre d’affaires, considérable d’habitude dans ces structures commerciales regorgeant de prestations et de produits, les gérants des magasins auxerrois, Marie et Jérôme CHAUFOURNAIS, ont décidé de renouveler l’expérience de la saison dernière, dont le prétexte était on s’en souvient les retrouvailles après la crise sanitaire.

Conséquence : LECLERC abaissera le rideau de ses différents points de vente le 23 août, mais cette fois-ci en allongeant la durée sur la journée entière.

Le service communication de l’enseigne marchande n’a pas manqué de relayer le message via les réseaux sociaux dès que possible afin de prévenir le plus largement une clientèle inféodée à ces magasins. En explicitant le motif exact de cette fermeture, inhérente à un « congé exceptionnel ».

 

Entre le récréatif et les surprises, il faut privilégier les relations humaines…

 

Tout est donc expliqué avec moult détails dans cette communication numérique qui permet de clarifier les choses et éviter ainsi une mauvaise interprétation de cet état de fait peu commun pour un tel commerce. Haro sur les fake news !

D’ailleurs, Marie et Jérôme CHAUFOURNAIS l’écrivent dans leur information : « on a tout simplement décidé, cette fois-ci, de nous retrouver tous ensemble juste pour le plaisir non pas un après-midi mais une journée entière… ».

De quoi sera donc fait cette journée récréative : d’un loto, de repas façon barbecue, d’un goûter, de musique, de jeux et de…surprises !

Des initiatives ludiques que les salariés auront tout le loisir de découvrir (et d’apprécier ?) dans la salle des fêtes qui les recevra au cours de cette journée de pure détente !

La manière élégante pour le couple CHAUFOURNAIS de partager des moments de joie et d’intimité avec leurs salariés, de mieux les connaître, d’échanger avec eux, de les remercier pour le travail accompli. Bref : les relations humaines, au cœur de l’univers professionnel, enfin encouragées ! De quoi inspirer d’autres prétendants sur le même registre…

 

Thierry BRET

 

Dix-sept ! C’est le chiffre du jour. Il correspond au nombre de structures associatives de l’Auxerrois ayant confirmé leur présence à l’un des premiers évènementiels populaires de la nouvelle saison : « l’OAH en fête » ! Seconde du nom, la manifestation se déroulera le 27 août prochain sur le terrain de sports des Brichères, face au lycée Fourier à Auxerre. Une manière ludique et démonstrative, voire éducative de distiller des informations et d’y rencontrer pour les locataires mais aussi le grand public l’ensemble des partenaires du bailleur social…

 

AUXERRE : L’édition initiale de ce rendez-vous s’appelait la « Journée des partenaires ». Porté sur les fonts baptismaux de la création au terme du mois d’août 2021, il proposait déjà une configuration un brin convivial de rencontres informelles avec les différents acteurs issus de la vie institutionnelle et associative qui collaborent d’ordinaire avec l’Office Auxerrois de l’Habitat.

Question de sémantique : l’appellation de cet évènement se voulant résolument festif manquait sans doute un peu de relief et de peps côté « marketing » auprès du grand public. Elle a été modifiée, cette année, pour la rendre encore plus directe au niveau de sa compréhension.

 

Des activités sportives mais pas seulement…

 

« L’OAH en fête » délivrera donc sa nouvelle copie dans les faits le samedi 27 août, sur la majeure partie de la journée, de dix à dix-huit heures. Sur un mode opératoire similaire à celui de la saison dernière où le président de l’Office Auxerrois de l’Habitat, Vincent VALLE, et le directeur de la vénérable institution, Eric CAMPOY, avaient accueilli près d’une vingtaine d’associations de l’Auxerrois sur le complexe sportif du parc des Brichères. Certaines proposent des activités exclusivement sportives, d’autres, non. Mais, toutes possèdent le même dénominateur commun : être soutenues ou travaillées tout au long de l’année avec le bailleur social de l’Yonne.

 

 

 

Découvrir de nouvelles disciplines avant le début de la saison…

 

Dix-sept d’entre elles qui profiteront de cette vitrine publique pour se faire connaître et enregistrer les premières inscriptions de la part de néo-adhérents ont répondu à ce jour par l’affirmative. On regrettera toutefois l’absence de l’AJ Auxerre, avec laquelle l’OAH a initié un partenariat se rapportant à l’éducation et à la cohésion sociale, absente pour cause de rencontre sportive le soir-même. Les protégés de Jean-Marc FURLAN livreront bataille face au Racing de Strasbourg.

Petits et grands, dans un esprit très familial, se retrouveront pour s’exercer aux pratiques de handball, football, rugby, football américain, tir à l’arc, boxe, badminton, pétanque, vélo de route, VTT, billard, etc.

 

 

En savoir plus :

Les associations partenaires présentes :

Auxerre Pieds-Poings, La Franck Pineau, ASPTT Cyclisme, le Vélo Club d’Auxerre, Passerelle, la Jeune Chambre économique, le Handball Club Auxerrois, la Première Compagnie d’Arc, le Stade Auxerrois, le RCA, les Lynx d’Auxerre et leurs « cheerleaders », la LPO, UFOSTREET, Les Petits Débrouillards, la Croix-Rouge et Auxerre Sports de Contact et Arts Martiaux.

On notera également la présence de la sophrologue Florence RAGOT.

Un jeu est organisé pour les enfants. Ils devront passer sur chaque stand pour pouvoir repartir avec des cadeaux, dont des places pour les matchs à domicile de l’AJA.

L’entrée est gratuite et le site est entièrement clos.

Petite restauration et buvette sur place.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil