L’Yonne voit son lot de prestataires bénéficiant du précieux sésame touristique augmenté. Trois structures professionnelles positionnées sur le développement de l’oenotourisme rejoignent le label Vignobles et Découvertes cet été…

 

AUXERRE : Crée par l’organisme national ATOUT France, le label Vignobles et Découvertes permet de mettre en valeur les structures professionnelles du tourisme, notamment celles qui développent les principes de l’oenotourisme.

L’agence YONNE TOURISME a annoncé il y a quelques jours la liste de nouveaux bénéficiaires de ce label, vecteur de communication qui interpelle de plus en plus les touristes français et étrangers.

Sont concernés par ces nominations estivales : l’hôtel-restaurant Le RELAIS SAINT-VINCENT à Ligny le Châtel et l’agence « LE VIN TOUT SIMPLEMENT » qui rejoignent le secteur géographique de Chablis ainsi que le domaine Christine, Elodie et Patrick CHALMEAU qui intègre celui de l’Auxerrois.

A ce jour, le réseau Vignobles et Découvertes dans l’Yonne comprend 44 offres pour le vignoble de Chablis et 56 sur le secteur de l’Auxerrois.

Toutes les bonnes adresses de l’œnotourisme dans l’Yonne sont à retrouver sur la référence suivante : www.vignobles-yonne.com.

Quel est le point commun entre les villes de RECANATI (Italie), JAISALMER (Inde), ULURU (Australie) et VEZELAY (France) ? Elles intègrent toutes le palmarès des dix premières destinations mondiales, catégorie « Sites à découvrir hors des sentiers battus », répertoriées par le spécialiste des voyages, BOOKING.com.

 

VEZELAY : Selon une étude internationale menée par ses soins, le site d’appréciation touristique a décelé un réel intérêt pour des voyageurs qui ont envie en 2017 de profiter d’expériences insolites et novatrices en empruntant des itinéraires encore peu fréquentés par le tourisme de masse.

Reconnue par l’UNESCO, la localité icaunaise de Vézelay se positionne à la huitième place de ce top dix, classement international de références iconoclastes où figurent également des sites appréciés par la plupart des globe-trotters à l’instar de FLORES (Guatemala), VILJANDI (Estonie) ou AIT BENHADDOU (Maroc).

Ce résultat, obtenu par la plateforme d’hébergements touristiques, est le fruit d’un examen minutieux de la base de données des commentaires émanant des voyageurs fidèles à BOOKING.com.

Elle aura permis d’établir ce palmarès original des destinations où les touristes réaliseront des séjours de découverte culturelle et patrimoniale dans un proche avenir.

Ce sont au total 34 000 voyageurs originaires de 17 pays qui ont été interrogés. 66 % d’entre eux souhaitent séjourner dans des lieux leur offrant l’opportunité de nouvelles découvertes culturelles. Vézelay a retenu un intérêt légitime de la part de ces voyageurs enclins à s’enrichir intellectuellement…

La 87ème foire exposition d’Auxerre suscite déjà beaucoup d’intérêt à quelques semaines de son inauguration. Au début de l’été, les organisateurs de ce futur rendez-vous commercial ont profité d’une conférence de presse pour dessiner les contours de cette prochaine édition automnale.

 

AUXERRE : A quelques semaines du coup d’envoi de la manifestation du 13 au 18 septembre, près de 100 % des exposants et partenaires économiques ont validé leur participation. Ainsi, la barre de 160 professionnels mobilisés devrait être une fois de plus égalée à la grande joie des responsables de la filiale événementielle du groupe de presse, Centre France Evénements. Celui-ci se charge de la gestion de la manifestation depuis 2013.

Directeur-adjoint du site d’AUXERREXPO, le parc des expositions d’Auxerre infrastructure accueillant la foire, Sébastien FUENTES devait en dévoiler les principales caractéristiques.

L’an passé, le chiffre d’affaires généré par l’événement s’élevait à 2,5 millions d’euros pour l’ensemble des commerçants et artisans. Quant à la fréquentation, elle avait dépassé 30 000 visiteurs au terme des cinq journées.

Cette année, les organisateurs espèrent atteindre d’autres objectifs, mettant l’accent sur les innovations technologiques mais aussi en s’appuyant sur les incontournables animations bénéficiaires de succès. 

Le pôle Habitat et décoration regroupera plus de soixante-dix professionnels. Ils y côtoieront les spécialistes des économies d’énergie et de l’isolation. Quant à la part réservée à la gastronomie, elle demeurera importante grâce à la présence d’une trentaine d’exposants issus du terroir régional.

Signalons enfin que l’entreprise ANIMATION CREATIVE sera encore de la partie. La société de l’Icaunais Alexandre THEPAUT proposera une nouvelle version de son « air parc », attraction pour petits et grands, installée sur plus de mille mètres carrés de surface avec de nombreuses structures gonflables. De quoi faire converger les foules dès la mi-septembre…

Développant une viticulture biologique depuis une quinzaine d’années, le Domaine Maria CUNY a recours, sur certaines de ses parcelles à VEZELAY, aux services des Attelages de MONTHIOUX. Un équipage de chevaux de trait du Jura dirigé par Eric ANDRE. La présence de ces équidés comtois au milieu des plants de vigne s’explique à juste titre : une volonté de travailler les arpents de terre à l’ancienne…

 

VEZELAY : Sur plus de cinq hectares, plantés en 1974 (gamay et pinot noir) et en 1988 (chardonnay et melon), les viticulteurs de ce domaine de VEZELAY proposent une autre vision de la méthode biologique. Entre créativité et modernisme. Le savoir-faire de ce couple de vignerons, Maria et Yves CUNY, se conjugue à la qualité des produits élaborés et définis par les puristes comme étant des « vins proportionnés et harmonieux, à l’exquise minéralité, aux couleurs nobles et aux vibrances spécifiques ». Ceux-ci ayant déjà retenu l’attention par le passé aux plus grandes tables de renommée internationale de Paris comme « La Tour d’Argent » (Bourgogne Vézelay 2002 et Bourgogne rouge 2002).

Détentrice de la médaille de l’Ordre national du Mérite, consacrée par le Guide Hachette pour l’un de ses nectars étoilés, titulaire du Trophée national des Femmes Chefs d’entreprises, Maria CUNY, personnage haut en couleurs, possède une volonté farouche : travailler différemment son exploitation. Dans le respect de la nature et de la terre, avec beaucoup d’authenticité, gage de qualité…

Une sérieuse ouverture vers le marché nord-américain

Cette saison, elle a abordé de nouvelles étapes dans la construction de son projet professionnel. En Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada…), d’abord, où ce savoir-faire aujourd’hui reconnu s’exporte. Par l’intermédiaire de Lucie, sa fille, agent à Montréal (Canada) qui œuvre à la découverte des produits du domaine tels que les Bourgogne Vézelay 2014 et 2015.

Diffusés dans ces deux pays, les vins de Vézelay étonnent par leur subtilité et leur richesse une clientèle qui fréquente des tables gastronomiques mais aussi des brasseries et des épiceries fines. Les miracles du multimédia ont permis de placer ces crus en première position sur les applications qui proposent la corrélation parfaite dans l’accord mets/vins si recherché par les consommateurs…

Mais, la découverte de ce vignoble à l’authentique se manifeste par une multitude d’actions. Comme ce travail de labour, réalisé depuis cette saison par de puissants chevaux de trait. Il traduit cette envie de revenir aux sources, en commençant par l’opération de désherbage naturel des terres cultivables sans l’utilisation de pesticides. Le partenariat avec les Attelages de MONTHIOUX aura été très positif pour le couple d’exploitants viticoles.  

Les comtois ont patiemment effectué leurs rotations sur les coteaux légèrement en pente du domaine. Ce fut un exercice pénible pour les hommes mais très efficace qui n’aura pas manqué d’attirer l’attention des nombreux touristes en visite dans les vignes…

On les appelle les VAE, un acronyme pour le terme « vélo à assistance électrique ». L’an passé, plus de 100 000 de ces appareils ont été commercialisés dans le pays selon les statistiques émises par le Club des Villes et des Territoires. Et cette année, ce chiffre devrait exploser à la suite de la publication au Journal Officiel d’un texte confirmant le coup de pouce apporté par l’Etat aux nouveaux acquéreurs de ces cycles qui s’inscrivent dans la transition énergétique.

 

PARIS : Mais, comme un bonheur ne vient jamais seul, ces aides financières (elles s’élèvent à 200 euros) concerneront également les trottinettes électriques, les gyropodes et les hoverboards. Bref, après les véhicules électriques et les deux-roues motorisés, l’Etat passe sur le grand braquet en faveur de la petite reine.

Sur simple présentation de la facture, les consommateurs pourront obtenir avant le 31 janvier 2018 ce remboursement de 200 euros, sachant que le coût de ces cycles peut s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Les bénéficiaires en seront les personnes physiques, les personnes morales (entreprises) et les administrations de l’Etat. Cette mesure soutenue par le ministère de l’Environnement était réclamée depuis longtemps par la Fédération des usagers des transports (FNAUT), la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) et le réseau Action Climat.

Une quarantaine de villes et agglomérations françaises proposent déjà des subventions pour l’achat d’un vélo à assistance électrique dont la capitale avec 33 % du financement de l’achat…

Articles

Bannière droite accueil