Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

La politique de l’armement à la française, une analyse sans équivoque du comédien Nicolas LAMBERT…

« Avec ce nouveau rendez-vous qu’il accorde au public de l’Yonne, l’acteur Nicolas LAMBERT conclut ainsi une trilogie débutée en 2008 et poursuivie quatre ans plus tard à Auxerre. Avec cet ultime épisode, consacré au commerce de l’armement, la démocratie à la française ne vous semblera plus la même qu’auparavant… ». « Avec ce nouveau rendez-vous qu’il accorde au public de l’Yonne, l’acteur Nicolas LAMBERT conclut ainsi une trilogie débutée en 2008 et poursuivie quatre ans plus tard à Auxerre. Avec cet ultime épisode, consacré au commerce de l’armement, la démocratie à la française ne vous semblera plus la même qu’auparavant… ». Crédit Photo : Ewan TEMPLE.

Ponctuant une trilogie entamée en 2008, avant un second chapitre interprété en 2012, l’acteur de la Compagnie « UN PAS DE COTE » livre un numéro d’équilibriste en solo époustouflant durant deux heures de spectacle dans une forme théâtrale originale, puisant sa mise en scène à la fois légère et documentaire dans le théâtre d’intervention. « Le Maniement des larmes » se découvre avec passion ce jeudi 03 mai à Auxerre dès 20h30…

AUXERRE : Entre langue de bois servie aux médias, louvoiements en commission parlementaire et véritable panique au téléphone, Nicolas LAMBERT endosse le temps d’une soirée théâtrale réussie la vêture d’une galerie de personnages majeurs de la vie politique nationale.

Bien que seul acteur présent sur la scène, le comédien interprète l’ensemble des protagonistes (une vingtaine) de cette sombre histoire aux relents nébuleux de ces troubles affaires où se mêlent les services secrets, les agents du renseignement, les journalistes et les politiciens.

Parmi cette galerie hétéroclite de personnages, le spectateur suivra attentivement les pérégrinations d’Edouard BALLADUR, de Nicolas SARKOZY, de Brice HORTEFEUX, mais aussi de personnages beaucoup plus diserts sur leurs agissements : Ziad TAKIEDDINE.

Mêlant pêle-mêle, conférences de presse, interviews à la radio et auditions à l’Assemblée nationale, Nicolas LAMBERT nous emmène dans les coursives peu recommandables de ce bateau en plein roulis que représentent les arcanes de la politique nationale, voire internationale.

Une saga agrémentée d’écoutes téléphoniques qui courent sur une vingtaine d’années…

La démocratie colorisée de Nicolas LAMBERT se décline en trois temps : bleu pour les affaires liées au pétrole (Elf, la pompe Afrique), blanc pour le nucléaire (Avenir radieux, une fission à la française) et rouge avec ce troisième et ultime volet, consacré au commerce des armes.

A voir absolument pour cerner les ambiguïtés de la politique nationale en matière d’armement…

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 30 avril 2018 15:23

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil