Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Huit jeunes recrues interpellées par les métiers de l’Armée de terre dans l’Yonne

« Sans qualification ou diplômée, la jeune génération n’hésite plus à servir la patrie en choisissant les métiers de l’armée de terre… ». « Sans qualification ou diplômée, la jeune génération n’hésite plus à servir la patrie en choisissant les métiers de l’armée de terre… ».

La défense nationale offre de réelles opportunités d’emploi pour celles et ceux qui éprouvent des envies d’aventure et de nouveautés. Près de 3 000 postes sont encore à pourvoir avant la fin de l’année dans l’armée de terre. Que l’on soit sans qualification ou titulaire de diplômes de niveau supérieur, chacun peut s’exprimer dans le panel éclectique de formations proposées aux jeunes recrues…

 

AUXERRE : « Je veux plus qu’un métier, je veux découvrir une autre vie… ». Les motivations des jeunes engagés dans le corps de l’armée de terre se résument en quelques mots. Besoin de se dépayser, de camaraderie, de sensations, de responsabilités…filles et garçons, âgés de 18 à 25 ans, voire plus, n’hésitent pas à rejoindre la filière militaire, pourvoyeuse d’emplois.

L’année dernière, le CIRFA (Centre d’informations et de recrutement des forces armées de l’Yonne) avait accueilli une centaine de jeunes gens dans ses bureaux à Auxerre. Prise de renseignements mais aussi véritable envie de s’engager justifiaient ces contacts toujours très riches, selon le responsable du centre, l’adjudant-chef Bruno NIRLO.

Ces jours-ci, le militaire expérimenté a eu le plaisir de contractualiser les initiatives de huit jeunes Icaunais qui vont de ce fait entreprendre le véritable processus d’intégration dans les rangs de l’armée de terre.

Des étapes successives vont ponctuer ce parcours qui n’a rien de celui d’un combattant au début. Une fois informée sur les potentialités professionnelles offertes par le corps militaire, la future recrue dépose une demande de candidature dans un centre de recrutement comme celui d’Auxerre. Naturellement, un conseiller spécial l’accompagne dans ces démarches.

L’apprentissage pour devenir un soldat…

Viendra ensuite le temps des évaluations. A la fois au plan médical et psychotechnique mais aussi physique. Car faire carrière dans un bataillon militaire suppose de bonnes aptitudes sportives. Selon les résultats obtenus après cette phase importante, le candidat ajuste sa demande.

Trois possibilités lui sont offertes en fonction des spécialisations. Le dossier étant envoyé en commission d’affectation, le futur lauréat prendra alors le temps de conserver le contact avec son conseiller en attendant la proclamation du verdict.

S’il est refusé, le candidat obtiendra les réponses adéquates à ce constat tout en bénéficiant des conseils avisés du recruteur qui pourra aussi le diriger vers des entreprises partenaires. Dans le meilleur des cas, le candidat est accepté et procédera à la signature de son contrat.

Débutera alors une longue période de formation, douze semaines, dans un régiment. Après quoi, la jeune recrue abordera la spécialisation de son métier et pourra prétendre alors devenir un véritable soldat au service de la nation…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le dimanche, 27 août 2017 12:05

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil